Archives de catégorie : Multimédias

Tirailleurs de Mathieu Vadepied

« 1917. Bakary Diallo s’enrôle dans l’armée française pour rejoindre Thierno, son fils de 17 ans, qui a été recruté de force. Envoyés sur le front, père et fils vont devoir affronter la guerre ensemble. Galvanisé par la fougue de son officier qui veut le conduire au cœur de la bataille, Thierno va s’affranchir et apprendre à devenir un homme, tandis que Bakary va tout faire pour l’arracher aux combats et le ramener sain et sauf. »

Père et fils se retrouvent à se battre dans une guerre qui n’est pas la leur et pour une cause qu’ils ignorent. Un film historique dur et cru qui aborde une perspective dont on a peu l’habitude d’entendre parler lorsqu’il s’agit de la Grande Guerre. Un film qui fait réfléchir, interroge et fait résonner des échos avec l’actualité…

Une recommandation d’Aloys

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Films à la cote TIRA (rouge).

Sugarland, un film de Damon Gameau

40 cuillères à café de sucre : c’est la consommation moyenne quotidienne de sucre en Australie. A la manière du documentaire Super size me où le réalisateur, Morgan Spurlock, avait pris pendant un mois tous ses repas exclusivement chez McDonald’s, l’australien Damon Gameau teste, quant à lui, les effets d’une alimentation riche en sucre misant sur de la nourriture considérée comme saine et équilibrée.

Un film informatif, réalisé avec humour, et surtout pas culpabilisant ! Après son visionnage, vous aurez sans nul doute envie d’emprunter notre livre de recettes sans sucre.

Vous trouverez le film dans notre rayon Multimédias à la cote 613.2 (jaune) et les recettes dans notre rayon Documentaires adultes à la cote 641 (blanc).

Harlem Shuffle de Colson Whitehead

Ray Carney est un vendeur, un indépendant, dans la vente de meubles et d’appareils électroménagers. Son affaire tourne : la marchandise arrive, elle repart. Son commerce est réglo, en tout cas de son point de vue. Il achète, il revend. Carney ne pose pas plus de questions. Sa vie se déroule tranquillement avec sa femme, son enfant et leurs projets futurs. Et puis, un jour, voilà le cousin Freddie qui débarque. Celui qui se fourre toujours dans des coups foireux. Celui avec qui Carney finit par se retrouver dans des histoires louches. Cette fois, c’est pour un casse, mais pas n’importe lequel et pas avec n’importe qui. La cible, c’est l’Hôtel Theresa et ses coffres. Ils leur manquent un gars, d’un fourgue, pour écouler le pactole. Freddie a tout de suite pensé à Ray. A eux deux, ils ont fait les quatre cents coups. Carney ne veut pas d’embrouilles, il refuse. Mais Freddie implique Carney sans l’avertir. Il est comme ça le cousin, toujours à se mettre dans le pétrin et l’y entraîner. Ray Carney trempe maintenant dans l’affaire, il ne peut plus faire machine arrière. Il en sait trop. Ils sont dans de sales draps et vont devoir en sortir, parce que ça pourrait bien mal tourner pour eux…

Harlem Shuffle, c’est Harlem, New-York, les années 60. Harlem Shuffle c’est la lutte des classes, la ségrégation, le racisme, des gangsters, des gens honnêtes, mais pas tant que ça au final. Harlem Shuffle, c’est le personnage de Carney, un type simple avec ses interrogations, ses défis, ses espoirs. C’est aussi des personnages, leurs répliques cinglantes avec des touches d’humour, leur attitude, leur évolution au fil des années. C’est encore les descriptions, celles de Harlem, des personnages ou encore des lieux et les choses qu’ils contiennent. Ça prend vie. Ça donne l’impression d’y être, de frôler du bout des doigts ces meubles en bois laqué ou le cuir d’un canapé, d’entendre la musique qui grésille au transistor, de voir les personnages dérouler leur vie avec leurs choix et leurs conséquences, de respirer l’air moite des rues. On a envie que Carney s’en sorte, qu’il ressorte indemne, qu’il ne finisse pas comme son père. On a presque de l’empathie pour lui quand il se retrouve embrigadé dans de sales affaires, comme si c’était inévitable, comme si quelque chose l’y poussait. Et, s’il s’en sort, ce sera à quel prix ?

Une recommandation d’Aloys

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Livres-audio à la cote WHIT (blanc).

Film Simone, le voyage du siècle de Olivier Dahan

Le film Simone, le voyage du siècle dresse le portrait de Simone Veil, femme hors du commun, grande dame du 20ème siècle. Ancienne ministre française et présidente du Parlement européen, rescapée de la Shoah, les femmes françaises lui doivent notamment le droit à l’avortement. Tout au long de sa carrière, elle a lutté pour la dignité humaine et contre la discrimination. Un destin extraordinaire raconté par Olivier Dahan, réalisateur de La Môme. Bouleversant !

Vous trouverez cette biographie dans notre rayon Films à la cote SIMO (rouge).

L’œil du loup de Daniel Pennac

 » Dans un zoo, un enfant et un loup se regardent. Le loup n’a plus qu’un oeil. Dans cet oeil, il y a toute sa vie d’avant, sa vie sauvage dans l’Alaska menacé par les hommes. L’oeil de l’enfant, lui, raconte la vie d’un petit Africain qui a parcouru toute l’Afrique pour survivre. Un conte merveilleux où l’Alaska rencontre le Sahara, où l’homme rend hommage à la nature.« 

J’aime comme cet auteur raconte. Car oui, ici, c’est l’auteur lui-même qui lit l’histoire. L’histoire d’un loup et d’un enfant. L’histoire de vies cassées et malmenées. Mais c’est aussi une histoire qui nous dit que, finalement, l’espoir n’est pas aussi inatteignable qu’on le penserait et que la douceur n’est pas si difficile à donner.

Une recommandation d’Aloys

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Livres audio à la cote PENN (jaune).

Le Hobbit de J.R.R. Tolkien

«Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n’aime pas être dérangé quand il est à table. L’aventure lui tombe dessus comme la foudre, quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d’expédition périlleuse, et du dragon Smaug… qu’il va affronter. Car Bilbo doit partir avec eux ! Et le plus extraordinaire, c’est que le hobbit affrontera tous les dangers, sans jamais perdre son humour, même s’il tremblera plus d’une fois.»

Le Hobbit, c’est un classique de la fantasy qu’on ne présente plus ! Pourtant, avec Dominique Pinon, le narrateur de ce livre audio, je me suis laissé emporté avec Bilbo dans cette aventure périlleuse et dangereuse, certes, mais aussi pleine de trésors. Une belle redécouverte de ce roman qui fut la porte d’entrée à un univers que Tolkien façonna au fil de sa vie.

Une recommandation d’Aloys

Vous trouverez ce livre audio pour ado-adultes dans notre rayon Multimédia à la cote TOLK (rouge).

Femmes de dictateurs de Diane Ducret

« Elles s’appellent Inessa, Clara, Nadia, Magda… Ils s’appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler… Ils les violentent et les adulent, mais se tournent invariablement vers elles. Epouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d’être à la fois triomphantes, trompées et sacrifiées. A leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu’ils sont beaux, charmeurs, tout-puissants. Car la sexualité est l’un des ressorts du pouvoir absolu. Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l’intervention de la politique et les destinées des femmes qui ont croisé le chemin et sont passées par le lit des dictateurs. »

Un document passionnant qui pousse la porte de la chambre des grands dictateurs du XXème siècle et nous permet de voir de manière différente de l’Histoire. Diane Ducret est réputée pour ses récits très documentées, cela reste le cas avec Femmes de dictateurs. Un bémol cependant, le côté répétitif de ces portraits à sélectionner, plutôt qu’à écouter d’une traite.

Une recommandation de Léa

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Livres audio à la cote DUCR (blanc).