Tous les articles par mediathequelavallee

Les indociles de Camille Rebetez et Pitch Comment

Depuis une dizaine d’années, le monde de l’édition romand voit fleurir des bandes dessinées qui présentent les temps forts de l’histoire helvétique contemporaine. Autant d’ouvrages, d’explorations graphiques qui rendent l’histoire peu ennuyeuse et nous donnent l’occasion de porter un autre regard sur la Suisse.

Les récents titres « Le siècle d’Emma » et « Le siècle de Jeanne » de Fanny Vaucher et Eric Burand aux éditions Antipodes ont rencontré un joli succès en librairie. Ils retracent crises et évènements du 19ème et 20ème siècle : révoltes paysannes en Pays de Vaud, guerre civile de 1847, révolution industrielle, montée du nazisme, immigration italienne, scandale des fiches, etc.

La première du genre, la série « Les Indociles », parue de 2012 à 2016 aux éditions Les Enfants rouges, est moins connue mais tout aussi remarquable. Le travail de Camille Rebetez au scénario et de Pitch Comment, dessinateur de presse pour l’Arc-Hebdo et le journal satirique romand Vigousse, est de qualité.

Le récit, découpé en 5 tomes – un par décennie, suit le parcours de trois jeunes protagonistes qui aspirent à une vie différente de celle de leurs parents : Lulu, fils d’ouvrier, Joe, fils d’un directeur d’usine, et Chiara, fille d’immigrés italiens.

Le cheminement des trois adolescents va les mener à une ferme isolée dans la campagne jurassienne – canton qui est, ne l’oublions pas, le berceau du mouvement anarchiste depuis les années 1870 – où se réunissent militants et marginaux. Là, ils vont découvrir un mode de vie communautaire, des idéaux politiques et rêver d’un monde nouveau, loin des valeurs traditionnelles avec lesquelles ils ont grandi.

Des années 1960 aux années 2000, les lectrices et les lecteurs découvrent ainsi le parcours de cette bande d’amis inséparables malgré les épreuves et les désillusions qui les touchent. A travers le regard intime des personnages, les auteurs abordent des enjeux politiques et sociétaux qui ont profondément marqué la Suisse de la seconde moitié du vingtième siècle.

Avec l’âge, Lulu, Joe et Chiara prendront-ils de la distance avec leur idéologie de jeunesse ? Trouveront-ils la liberté tant rêvée ? A découvrir sans plus tarder…

A noter encore qu’une série télévisée librement inspirée de cette bande dessinée a été diffusée en novembre 2023 sur la RTS et est disponible en streaming sur la plateforme Play RTS jusqu’au mois de mai.

Une recommandation de Léa

Vous trouverez cette série dans notre rayon Bandes dessinées adultes à la cote INDO (blanc).

Nouvelles acquisitions : décembre 2023

Voici la liste de nos nouvelles acquisitions !

Comment parler de la mort avec son enfant ? C’est la question à laquelle tente de répondre la BD « Il est où Diouke ? ». Le documentaire jeunesse « IA », lui, vous apprendra ce qu’est une IA ainsi que ses enjeux. Plutôt envie de vous détendre ? Partez en voyage dans l’univers minuscule d’un passionné de Land-art avec « Le Land-art de poche »…

Avec nos meilleurs voeux pour cette fin d’année !

Né pour lire – mercredi 20 mars

Un mercredi par mois, une rencontre conviviale pour découvrir des livres spécialement sélectionnés par les bibliothécaires.
  • 20 mars 2024
  • 27 avril 2024 (samedi à 16h00 – séance surprise !)
  • 22 mai 2024
  • 19 juin 2024
  • 25 septembre 2024
  • 30 octobre 2024
  • 4 décembre 2024

Pour les enfants, dès la naissance jusqu’à 4 ans, accompagnés d’un parent.

À partir de 10h15 (merci de ne pas venir avant) jusqu’à 11h environ.

Entrée libre.

Attention : Ces rencontres sont également ouvertes aux garderies sur inscription préalable uniquement et dans la mesure des disponibilités. Merci de votre compréhension.

npl1

Né pour lire est un projet national initié par la Fondation Bibliomedia Suisse et l’Institut suisse Jeunesse et Médias ISJM, soutenu notamment par l’Office fédéral de la Culture et les bibliothèques de Suisse.
Plus d’infos : www.nepourlire.ch

Brussailes de Eléonore Devillepoix

« À Brussailes, depuis le printemps, des œufs se volatilisent. Le Parlement des Oiseaux décide de tirer au clair ces disparitions mystérieuses. La mission est confiée à un trio bigarré : Jaboterne, un pigeon lunaire, Sept, une corneille acariâtre, et Chantperdu, un rouge-gorge tapageur. En huit jours, d’un bout à l’autre de la ville, cette équipe improbable va devoir résoudre l’affaire… quitte à y laisser des plumes. »

Choisi en raison d’un récent voyage dans la capitale belge, j’ai survolé les toits de Brussailes, le Bruxelles des oiseaux, et me suis laissée porter par cette fable animalière originale. Un récit sur l’amitié et la tolérance à découvrir à travers le regard des oiseaux. Un roman pour les amateurs et amatrices de nos amis à plumes.

Une recommandation de Léa

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ados-adultes à la cote DEVI (rouge).

Billy Summers de Stephen King

Billy Summers est un tueur à gages. Avec un principe : seulement les méchants. Il ne tue que les méchants, pas les gens bien. Est-ce que ça fait de lui un type bien ? Il l’a toujours pensé en tout cas. Jusque-là, tout a toujours roulé, il ne s’est jamais fait coffrer. Un pro de la fuite, un vrai Houdini. Mais aujourd’hui, il veut prendre sa retraite, faire son dernier coup, et se retirer pour profiter des années qu’il lui reste. Et cette dernière cible, c’est un gros coup. Un coup à 2 millions de dollars. Son ultime et dernier coup. Or, il le sait, les derniers coups ça finit toujours par foirer quelque part. Il l’a vu à la télé. D’ailleurs il sent que quelque chose cloche dans cette affaire : des éléments lui sont cachés. Et malgré lui, il se lie un peu trop avec ses collègues, ses voisins, leurs enfants, sensés lui servir à s’intégrer pour renforcer sa couverture. Il va un peu trop loin, il se lie plus que d’habitude. Et forcément, ça ne loupe pas : ça foire et le piège se referme sur Billy qui parvient à s’échapper. Alors commence une quête de vengeance pour retrouver son honneur. Mais où donc cette vengeance le mènera-t-il ?

Billy devient de plus en plus attachant au fil de l’histoire, mais aussi ambigu, avec ses multiples identités, ses réflexions, sa manie de ne tuer que les types méchants. Quel est le véritable Billy ? Stephen King joue avec les lectrices et lecteurs. Il nous fait croire, nous fait douter mais ne nous donne pas de réponse. L’auteur envoie son personnage sur la route de la vengeance, mais les imprévus sur sa route sont en train de le transformer. Sera-t-il capable d’aller jusqu’au bout ? Quel prix devra-t-il payer ?

Une recommandation de Aloys

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ados-adultes à la cote KING (blanc).

Chien 51 de Laurent Gaudé

Zem Sparak est un flic errant comme un vulgaire chien sous les pluies acides de la zone 3, la plus misérable, la plus polluée de Magnapole, l’immense cité régie par GoldTex, fleuron d’un post- libéralisme hyperconnecté et coercitif. Mais au détour d’une enquête le passé va venir à sa rencontre.

Un polar d’anticipation très réussi ! Noir, profond, au croisement de 1984 de George Orwell et du Neuromancien de William Gibson, où l’ultra-capitalisme régit une humanité en perdition.

Une recommandation de Léa

Vous trouverez ce roman dystopique dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote GAUD (blanc).