Tous les articles par mediathequelavallee

La dernière Amazone d’Estelle Faye

Lysia est une adolescente qui survit dans les bas-fonds d’Athènes durant la Grèce antique. Elle est élevée par sa grand-mère, toutes deux se soutiennent tant bien que mal dans la misère.

Lorsque sa grand-mère disparaît, au même moment, l’oracle Tirésias remonte des enfers pour lui annoncer qu’elle est l’héritière du royaume des Amazones. N’y croyant pas, Lysia préfère fuir et s’embarque à bord d’un navire. Mais peut-on vraiment échapper à son destin lorsqu’il a une telle grandeur ?

Durant ce périple, de diverses îles jusqu’aux enfers, et bien plus loin que tout ce qu’elle aurait pu imaginer, Lysia croisera le chemin des dieux et surtout des héroïnes de la mythologie (Méduse, Pandore et bien d’autres).

Estelle Faye retrace ici la mythologie grecque de manière contemporaine et féministe. Elle retravaille les personnages féminins qui sont d’habitude désirées, soumises ou craintes pour leur donner une puissante sororité et une image plus intéressante que celle, souvent négative, qui est arrivée jusqu’à nous.

Une recommandation d’Amélie

Vous trouverez ce roman dans notre rayon Ados-adultes à la cote FAYE (rouge).

Novecento : pianiste de Alessandro Baricco

Né sur un bateau, Novecento, à trente ans, n’a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l’Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d’un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n’appartient qu’à lui : la musique de l’Océan dont l’écho se répand dans tous les ports.

Un classique d’Alessandro Baricco, sous forme d’un monologue, à (re)découvrir pour les amoureuses et amoureux de la musique.

Une recommandation de Léa

Vous trouverez ce texte dans notre rayon Théâtre dans le secteur Documentaires adultes à la cote 842 (blanc).

Exposition « Contes en haïkus » – du 15 mai au 15 juin

Barbe bleu, Le Chat botté, Raiponce, La Belle au bois dormant ou encore Blanche Neige… Quels contes se cachent dans les haïkus d’Agnès Domergue et les illustrations de Cécile Hudrisier ?

Basée sur le livre « Il était une fois… contes en haïkus« , l’exposition présente vingt contes traditionnels illustrés et réécrits sous la forme de haïkus, petits poèmes japonais composés de trois vers.

Exposition du 15 mai au 15 juin 2024
Dès 6 ans. Durant les heures d’ouverture. Entrée libre.

Illustration : Cécile Hudrisier

Spectacle Perlimpimpin Les petits poussins – 27 avril 2024

Petits coups de bec, toc, toc, toc.
Les petits poussins en ont assez d’être enfermés dans leurs jolis œufs tout ronds. Les petits poussins veulent voir le jour.
Petits coups de bec, toc, toc, toc.
La coquille se fendille, les petits poussins se tortillent…

Spectacle jeune public tendre et ludique sur la découverte du monde, par La Compagnie de la Pie qui Chante.
Dès 18 mois jusqu’à 5 ans. Durée 45′ environ. Entrée libre.

Samedi 27 avril. Portes à 15h45, début du spectacle à 16h00.

Crédit photo : Alain Reymond

Retour en images et en vidéos

Asteroïd city de Wes Anderson

« 1955, dans le désert de l’Ouest américain. Élèves et parents venus des quatre coins du pays se pressent à Asteroid City pour la Journée de l’Astéroïde. Ils espèrent tous décrocher la bourse qui sera remise au lauréat du concours scientifique des Jeunes Astronomes et Cades de l’espace. Mais la manifestation est brutalement perturbée par un évènement d’envergure planétaire… »

Les personnages sont loufoques, l’humour décalé, les couleurs saturées. Ça part dans tous les sens, comme une drôle de cacophonie mais bien organisée. Un film où l’on apprend à se laisser porter sans chercher à tout comprendre.

Une recommandation d’Aloys

Vous trouverez ce titre dans notre rayon Films à la cote ASTE (rouge).

Nos coeurs disparus de Celeste Ng

Plus doux que La servante écarlate ou Fahrenheit 451, Nos cœurs disparus n’en est pas moins une dystopie dérangeante. Au contraire, elle l’est peut-être même plus que les autres, car le roman se rapproche au plus près de notre société.

Etats-Unis, dans un futur proche. Bird, 12 ans, vit seul avec son père depuis que sa mère a mystérieusement disparu quelques années auparavant. Un silence plane et aucune information n’est donnée sur elle ; hormis que c’est une poétesse d’origine asiatique.

Dans la première partie du roman, nous suivons Bird qui raconte ce monde à travers ses yeux d’enfant. Après avoir reçu un message énigmatique, il se lance à la recherche de sa mère et va découvrir qui elle est, mais aussi la réalité du monde dans lequel ils doivent vivre.

Quelques années auparavant, les Etats-Unis ont traversé une Crise qui a totalement ébranlé la nation et conduit à l’instauration du PACT (Loi sur la sauvegarde de la culture et des traditions américaines).

En apparence, le PACT définit une société idéale car « Ce pays est fondé sur l’idée que chacun peut décider de la façon dont il veut vivre sa vie ». Il s’agit en réalité d’une nation qui prive les gens de liberté et trouve la diversité dangereuse, en particulier les personnes et la culture asiatique. La Chine est considérée comme à l’origine des maux de la nation.

Dès lors, des mesures sont mises en place pour « protéger » la population : certains rayonnages des bibliothèques sont vidés, les enfants sont enlevés à leurs parents s’ils ne prônent pas les valeurs américaines.

Bird, aidé d’un réseau secret de bibliothécaires, mettra tout en œuvre pour retrouver sa mère et faire revivre l’espoir et la justice dans ce pays muselé.

Ce roman peut facilement trouver écho dans les travers de notre histoire passée et présente : atteintes aux libertés, censures, discriminations, disparition et séparation des familles sous prétexte de sécurité.

Celeste Ng écrit avec beaucoup de sensibilité une réalité dérangeante, qui nous met face aux dangers de notre monde.

Une recommandation d’Amélie

Vous trouverez cette dystopie dans notre rayon Romans ados-adultes à la cote NG (blanc).